Accueil  >  Interlangues > Le projet E@r “Ecoute @autonome Répétée”

Rubrique Numérique

Le projet E@r “Ecoute @autonome Répétée”

Le 5 septembre 2008 - Élisabeth PRÉVOST-KABORÉ

Projet E@R


Lycée Raoul Follereau
58 000 Nevers
Académie de Dijon
Professeur porteur du projet : Annie Gwynn

Vous pouvez maintenant voir une vidéo où Annie Gwynn présente son projet sur le Site Educnet
, ainsi qu’un séance d’espagnol en 6ème dans une autre académie sur le même thème

Le projet “Ecoute @autonome Répétée” consiste à doter tous les élèves d’une classe de clé USB audio avec fonction enregistreur pour favoriser le travail d’écoute en autonomie et celui de production orale en continu.

Le projet en est à sa troisième année, il concerne des élèves qui étudient l’anglais et l’espagnol.

Etaient concernées cette année, des classes d’examen plus particulièrement 2 Terminales STG, une Terminale ES et une 1ère anglais langue de complément ( soit 107 élèves)

Le projet est limité par le nombre de clés audio disponibles et par le nombre de professeurs volontaires. Nous avons à notre disposition 90 clés audio. Et il y a quatre professeurs : 3 professeurs d’anglais et 1 professeur d’espagnol.

Il nous manquait quelques clés cette année pour pouvoir fonctionner sur toutes les classes choisies aussi, nous avons encouragé les élèves à utiliser leurs clés audio ou autres baladeurs personnels et nous en prêtons à ceux qui n’en possèdent pas. Nous remarquons que de plus en plus d’élèves sont outillés pour écouter mais pas toujours pour s’enregistrer.

Nous avons, depuis cette année, la possibilité d’utiliser un Espace Numérique de Travail : la plateforme Claroline http://follereau.nevers.free.fr/claroline177/claroline177/
Elèves et professeurs y accèdent en utilisant un code depuis le lycée ou depuis l’extérieur puisque la plateforme est en ligne. Avant cela nous utilisions un serveur ftp et des fichiers partagés sur le réseau interne de l’établissement.

Chaque professeur travaille comme il l’entend, mais la formule est à peu près la même pour tous :
- Recherche de documents audio adaptés.
- Elaboration d’une fiche de travail.
- Dépôt des documents à l’intention des élèves sur la plateforme.
- Récupération des travaux d’élèves sur la plateforme ou par email.
- Evaluation formative.

Les sources de documents sont diverses :
- Ressources en ligne : BBC ; Onestopenglish ; Elllo, Channel4...
- Utilisation des enregistrements du cd classe de “Asi es el Mundo” en Espagnol avec accord de l’éditeur.
Il s’agit soit de documents didactisés soit de documents authentiques.
Les retouches éventuelles se font avec le logiciel Audacity.

Pour essayer de convaincre les collègues hésitants, un stage interne à l’intention des professeurs de langues de l’établissement a été organisé l’an dernier. Il s’agissait de découvrir l’utilisation des clés audio, les techniques de recherche et de téléchargement. Toutes les langues enseignées dans l’établissement étaient représentées. Les collègues ont trouvé le stage utile mais tous n’ont pas fait le grand saut !

Différentes interventions dans l’académie ont aussi eu lieu pour initier et intéresser d’autres collègues notamment des intervention auprès du primaire, et des interventions lors de la Journée Européenne des Langues.

Résumé des professeurs intervenants par matière

ESPAGNOL

Professeure : Nathalie Brocard

J’ai travaillé avec 2 classes : une T ES de 14 élèves et une T STG de 22 élèves ; il y a donc eu 36 clés MP3 distribuées.

Les types d’exercices ont été différents puisque les modalités au Bac ne sont pas les mêmes. En effet, en
T ES les élèves ne passent qu’un oral et doivent faire le compte-rendu d’un des 15 textes étudiés en classe, tandis que pour le "nouveau Bac STG", il s’agit d’évaluer leur niveau à l’oral et à l’écrit sur des documents inconnus pendant un laps de temps très court. Evidemment, dans les deux cas, les élèves doivent faire preuve de spontanéité et montrer leur capacité à communiquer grâce à leurs acquis linguistiques.

Ainsi, avec les TES, la clé MP3 m’a servi pour travailler essentiellement l’expression orale, avec des exercices de prononciation et de lecture phonologique (c’est-à-dire lire en respectant les règles d’accentuation espagnole) et les commentaires ou compte-rendu type Bac avec reprise du cours, élargissement personnel du thème du texte et ouverture sur un débat avec critiques et solutions à la problématique. Dans cette perspective, d’octobre à février, ces élèves ont enregistré le commentaire de tous les documents étudiés en classe, c’est-à-dire 8 textes ( portant sur des thèmes variés : les relations familiales, le travail des jeunes dans la société, le machisme, la dictature en Argentine etc…), une publicité et deux dessins.

Quant aux TSTG, les exercices ont essentiellement porté sur la compréhension orale avec des textes audio courts, accompagnés de questions. La prononciation et l’expression orale ont bien sûr été travaillées, mais de façon différente, avec des exercices à trous, de répétition du phonème, de repérage du bon mot etc...
Le nombre de travaux des élèves est inférieur à ceux des T ES car seuls 16 élèves sur 22 ont vraiment joué le jeu en rendant toujours le travail demandé à temps.

Pour mes 2 classes de terminale, TES et TSTG, j’ai utilisé principalement les enregistrements du CD de classe du livre au programme dans l’établissement "Asi es el mundo" Terminale" en les transformant en format MP3. J’ai pu travailler en toute légalité, car j’ai demandé l’autorisation à la maison d’édition du livre (c’est-à-dire Belin) qui a été très intéressée par cette expérience ; en retour je dois lui envoyer un bilan en fin d’année, ainsi qu’une maigre contribution financière pour les droits d’auteur (2 euros par élève).

Je suis tout à fait consciente de cette opportunité, car je dispose d’un large panel de documents audio de très bonne qualité à la fois didactisés et authentiques ; il me suffit de mettre les enregistrements choisis sur la plate-forme Claroline, afin que les élèves les récupèrent sur leurs clés MP3. Ils me transmettent leurs travaux, une semaine après, par ce même procédé et la correction s’effectue sur fiche individuelle et également sur Claroline avec bien sûr des conseils pour progresser.

ANGLAIS

Professeure : Annie Gwynn

C’est la troisième année que je mène le projet. Je suis intervenue les années précédentes en seconde et en 2ème année de BTS CGO dont l’examen est à l’oral.

Cette année j’ai préféré donner la priorité aux Terminales STG puisque il était très important de pouvoir travailler toutes les compétences langagières à part égale et certainement d’insister sur la compréhension orale. Nous pensions en début d’année que la compréhension serait effectivement évaluée au bac 2007.

J’ai 2 classes de STG soit 36 élèves et j’ai distribué 17 clés. Certains élèves ont utilisé la leur tandis que d’autres utilisent les clés prêtées par ma collègue d’espagnol.

J’ai privilégié au début de l’année des thèmes en rapport avec les sujets traités en cours (la guerre, la diversité culturelle ) puis j’ai décidé de me tourner vers des thèmes un peu moins chargés culturellement de manière à me rapprocher de l’épreuve d’expression orale . Je tente de favoriser la compréhension et l’acquision de vocabulaire et d’expressions plus proches des intérêts des élèves (les tatouages, l’alcool, la lecture de journaux, les gadgets dans la vie quotidienne, le téléphone au volant ...)

J’ai trouvé beaucoup de documents interessants sur le site :
English Language Listening Lab Online : http://www.elllo.org/index.htm

Il s’agit de dialogues permettant d’entendre des accents différents qui, bien que didactisés, sont très proches de dialogues authentiques. Les quiz qui accompagnent les documents m’ont aussi été bien utiles pour gagner du temps dans l’élaboration des fiches de travail. De plus les documents sont libres de droit pour les professeurs dans le cadre de leur enseignement.

Les élèves ont une semaine pour faire leur travail.

Les fiches de travail que je propose sont d’un niveau B1 : il s’agit de comprendre des informations factuelles sur des sujets de la vie quotidienne en reconnaissant les messages généraux et les points de détail, dans des enregistrements à l’articulation claire et où l’accent est courant.

Je propose dans une première partie un court travail sur le lexique , suivi d’un travail de comprehension et pour finir les élèves doivent enregistrer leurs réponses à une question en rapport avec le thème. On rejoint ainsi l’épreuve d’expression orale en continu (mais aussi en intéraction) du bac.

Je vérifie le travail de compréhension et je le note à la demande des élèves ... J’évalue aussi les productions orales avec la grille d’évaluation du baccalauréat stg , en utilisant uniquement la partie 1 et 3. Bien sûr cette évaluation est accompagnée de conseils pour progresser.

Tous les élèves ne font pas le travail mais certains le font avec sérieux et font des efforts louables de prononciation en travaillant en particulier les accents de mots et de phrases.

Pour finir lorsque les élèves m’ont rendu leur travail je leur donne le script et nous faisons un travail de classe de style texte à trou pour faire des écoutes plus intensives et dirigées.

Professeure : Frédérique Simon

J’ai décidé pour la première année de ma participation à ce projet, d’utiliser les lecteurs Mp3 avec ma classe de Terminale STG afin de les entraîner principalement à la compréhension orale . La réforme des bac STG prévoit cette nouvelle épreuve, qui en fait a été abandonnée en cours de route pour l’année scolaire 2006-2007, mais notre lycée doit servir d’établissement pilote pour les essais sur cette épreuve.

J’ai une classe de 20 élèves et j’ai distribué des lecteurs Mp3 aux élèves qui n’en possédaient pas soit 16 clés. Sur l’Intranet du lycée je dépose une compréhension orale prise sur Internet et je leur distribue des fiches de compréhension.

J’ai d’abord cherché sur Internet des documents authentiques en cherchant par thèmes, mais je n’ai rien trouvé d’exploitable, je me suis donc « rabattue » sur des documents plus didactisés ; par exemple les informations de la BBC sont mis à dispositions sur le site officiel . L’enregistrement est donné brut mais on trouve des mots de vocabulaire à répéter , cependant ce site n’était pas au format Mp3 et le chef des travaux a dû tout changer de format.

Autre site auquel j’ai eu recours, il s’agit de « Onestopenglish », qui fournit des conversations qui ne sont certes pas authentiques mais qui sont adaptées au niveau de ma classe.

Les élèves avaient une semaine pour écouter et préparer les fiches en autonomie . Autre exercice, ils ont une semaine pour écouter la conversation ou le texte enregistré et la compréhension se fait sur table à titre d’évaluation. Les clés leur permettent également de travailler la phonologie, car ils peuvent s’entraîner loin des autres sans craindre de moqueries.