search

Accueil > Espagnol > Pédagogie > L’IPR aux enseignants d’espagnol > Lettre de rentrée 2008

Lettre de rentrée 2008

lundi 1er septembre 2008, par Jean-Olivier SAIZ









“…Yo no quisiera que entrara en la sala ese terrible moscardón del aburrimiento que ensarta todas las cabezas por un hilo tenue de sueño y pone en los ojos de los oyentes unos grupos diminutos de puntos de alfiler.”… “¡Esto tiene mucho duende !…”. “Así pues, el duende es un poder y no un obrar, es un luchar y no un pensar. …Es decir, no es cuestión de facultad sino de verdadero estilo vivo ; es decir, de sangre ; es decir, de viejísima cultura y, a la vez, de creación en acto.”…“El duende… ¿Dónde está el duende ?...”

« Juego y teoría del duende » Federico García Lorca, conférence prononcée en 1933 et 1934 à Buenos Aires. Editions Allia, Paris 2008

Dijon , le 8 septembre 2008.

Catherine Manesse, IA-IPR Espagnol à
Mesdames et Messieurs les Professeurs d’espagnol.

Chers Collègues,

Déjà la cinquième rentrée que je fais avec vous et enfin nous nous connaissons mieux sans doute ! Je tiens d’abord à accueillir chaleureusement ceux qui arrivent dans l’académie et à féliciter les heureux lauréats des différents concours. Je souhaite, à nos collègues qui sont partis, de trouver bonheur, plaisirs et plénitude dans cette « liberté retrouvée ». Je remercie tout particulièrement, celles et ceux qui ont accepté d’accompagner nos jeunes collègues « entrants » dans le métier. C’est une période essentielle de leur carrière débutante. Encore merci de répondre présent quand je vous sollicite.

Bientôt, les assistants vont arriver, ils ne sont pas assez nombreux pour satisfaire toutes les demandes, nous en avons tous conscience. Je compte sur vous pour leur réserver le meilleur accueil comme d’habitude et les faire travailler dans la perspective qui est la nôtre maintenant : entraîner nos classes à toutes les activités langagières. Celles de l’oral sont à favoriser et leur travail doit s’articuler avec votre pratique au quotidien.

Ce courrier est aussi l’occasion de faire quelques rappels déjà abordés dans notre lettre commune qui est sur le portail langues du site :
- Tous les programmes sont désormais communs à toutes les Langues et renforcent ainsi la démarche de convergence qui est la nôtre dorénavant ;
- Le plan de rénovation des langues qui a été amorcé en 2003 par les Instructions Officielles (I.O) concernant les classes de seconde, voit son aboutissement avec la mise en place des programmes du palier 2 (en 4ème pour 2008-2009 puis en 3ème l’année suivante).
- Tous les programmes sont adossés au Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues (CECRL) ;
- La CERTIFICATION mise en place l’an dernier pour les élèves volontaires des classes des secondes européennes est une « homologation » de notre enseignement par l’Institut Cervantès et certains élèves ont été validés dans toutes les activités langagières soit soit au niveau A2, soit au niveau B2. C’est un véritable atout pour la langue que nous enseignons. Je remercie tous celles et ceux qui se sont impliqués et investis largement dans la formation, pour la recevoir et la démultiplier autour d’eux.

N’oublions pas quelques dates ou périodes importantes :

- Le 26 septembre : La journée des Langues
- Du 20 au 24 octobre : La semaine européenne.



A ce propos, je souhaiterais que vous me fassiez part de vos projets menés avec vos classes tout particulièrement pour ces dates ou périodes. Cependant, tous les autres projets que vous conduisez m’intéressent et sont des atouts pour notre langue :
- concours/exercices d’écriture ;
- projets linguistiques, échanges ;
- séjours construits autour de thèmes précis et anticipés ;
- projets épistolaires quels qu’ils soient ;
- blog(s) de classes ;
- projets transversaux qui permettent la validation d’items du B2i ;
- projets interdisciplinaires menés autour des arts, des formes d’arts (cf. l’encart du BO n°32 du 28.08.08)
- tout ce que vous réalisez, les expériences à connaître, mutualiser, partager, échanger, que l’on peut même mener en parallèle sur plusieurs établissements…

Il me reste à évoquer quelques points importants qui concernent plus particulièrement notre langue et ma pratique de l’inspection :
- Sur le site espagnol, je mettrai le document que je demande de remplir puis de me présenter lors de toute visite.
Il est intitulé : « Fiche de présentation du cours »
- Pour vous aider à préparer votre inspection, voici quelques critères pour l’entretien d’inspection.

Lors de mon passage dans votre établissement, je souhaite avoir à ma disposition :
- le cahier de textes de la classe ;
- les travaux réalisés par vos élèves ou tout document qui vous semblera utile pour rendre compte de votre encadrement pédagogique au quotidien ;
- quelques cahiers d’élèves ainsi que des devoirs corrigés et les différents types d’évaluations que vous proposez à vos classes, celles de la séquence en cours et, s’il y a lieu, celle de fin de séquence.
- Je préviens votre chef d’établissement qui vous annoncera ma visite et vous devrez vous procurer le document (évoqué ci-dessus) sur le site académique.

Le Plan Académique de Formation :
- Lors de l’inscription, prêtez attention à l’offre qui correspond à votre département ;
- L’importance des TICE nous est rappelée par l’obligation qui est faite aux jeunes collègues stagiaires de satisfaire au C2i ;
- N’oubliez pas de consulter et le volet interlangues et les actions transversales qui sont proposées ;
- N’oubliez pas non plus que la loi n°2005-102 du 11 février 2005 « [garantit] le droit à la scolarisation des élèves handicapés », des actions de formation sont inscrites au Plan Académique de Formation (PAF) pour favoriser justement « [leur ]adaptation et [leur] scolarisation ».

On a également attiré mon attention sur un fort taux d’absentéisme.
- J’attends de vous, lorsque vous sollicitez une inscription à une formation, que celle-ci soit un engagement de présence obligatoire. Si des circonstances vous empêchent de participer, je vous remercie de renvoyer votre OM (Ordre de Mission) au plus tôt, sous couvert du Chef d’établissement afin qu’un collègue sur liste supplémentaire puisse bénéficier d’une place qui n’a pu lui être offerte dans un premier temps. Ces carences, ces absences de plus en plus remarquées ne conduiront qu’à la disparition du PAF.

L’Académie de Besançon offre une formation à l’agrégation interne, formation de qualité, avec de brillants lauréats.
- Elle est ouverte aux collègues de Dijon. En annexe, vous trouverez le programme.
- C’est à dessein que les cours ont lieu le samedi pour que vous puissiez être plus nombreux à en bénéficier.

Deux collègues sont à votre écoute pour que vous leur signaliez les besoins du terrain :
- Odile LOSA professeur à Montceau les Mines pour les départements de la Saône et Loire et de la Nièvre (71 et 58).
- Isabel ANTUNES professeur à Dijon pour les départements de la Côte d’Or et de l’Yonne (21 et 89).
Elles sont joignables sur leurs boîtes académiques : prénom.nom@ac-dijon.fr C’est par leur intermédiaire que vous pouvez faire remonter vos demandes, mais aussi faire part de vos expériences afin que nous mutualisions au mieux nos efforts, nos difficultés comme nos réussites, afin que chacun soit reconnu.

Je saisis l’occasion de cette lettre pour vous rappeler que Sylvette GUIHARD va retrouver une liberté amplement méritée en cours d’année. Pour les « visites-conseil » que vous souhaitez et dont vous ferez la demande auprès de nos deux collègues présentées ci-dessus, c’est Maria LAUTISSIER du Lycée du CASTEL que vous rencontrerez.

Quant au site académique, c’est à travers vous tous qu’il peut vivre et s’enrichir ;
- Isabel ANTUNES et Jean-Olivier SAIZ qui l’alimentent régulièrement, sont aussi preneurs de toutes les expériences que je validerai pour qu’elles y figurent, même anonymement si vous le souhaitez. (email de contact)

Le tour n’est sans doute pas complet… mais les chantiers et les défis toujours là, pour qu’à nous tous nous les relevions.
Je vous souhaite une excellente année scolaire pleine de satisfactions et de réussites.
Bon courage à tous.
Je reste à votre écoute.

catherine.manesse@ac-dijon.fr




Q : « Vous avez dit vous-même que le fait d’être polyglotte enrichissait ?

R : « Je crois passionnément que chaque langue est une ouverture sur un monde totalement nouveau. » (p.79)
« …toute ma vie, j’ai dit qu’on devrait depuis la première enfance enseigner une autre langue. Depuis la toute première enfance, l’enfant devrait avoir deux langues, ce qui rend impossible une certaine étroitesse d’âme, un certain dédain pour autrui… » (p.128)

« Eloge de la transmission : Le maître et l’élève » de George STEINER (et/à) Cécile LADJALI Albin Michel, Itinéraires du savoir, 2003


Pont du XIVème siècle sur la Selves, à Bez-Bédène près de Conques (Aveyron), sur le chemin de Saint Jacques.