Accueil  >  Espagnol  >  Ressources  >  En ligne @_______  >  Culture > Un artiste, un tableau (VII)

Rubrique Peinture

Un artiste, un tableau (VII)

Le 16 octobre 2014 - Jean-Olivier SAIZ

1963. Le peintre Eduardo Arroyo expose son oeuvre "Les quatre dictateurs éventrés" lors de la 3ème Biennale de Paris. Mussolini, Hitler, Salazar et Franco y sont représentés de manière allégorique. Mais à cette époque, deux des dictateurs sont encore bien vivants, une prise de risque qui aura des conséquences pour l’artiste …

Car même si deux des dictateurs sont déjà morts, les choses se compliquent quand il s’agit de Salazar et de Franco. Alors que l’artiste espagnol est exilé à Paris, il fait tout pour que chacun des tyrans soit reconnaissable par son drapeau en arrière-plan. En tant qu’artiste de la Figuration Narrative, Arroyo transforme ici l’art en outil de contestation politique.

Et le terme "éventré" du titre n’est pas choisi au hasard ! Les corps des quatre hommes sont grotesques, vidés d’âme, de visage et de cœur. A la place de leur figure, Arroyo évoque les pires crimes commis par les dictateurs. Hitler est ainsi couronné d’un fil de fer barbelé rappelant les camps de concentration tandis que Salazar est caractérisé par les horreurs coloniales.

Mais l’exposition est une manifestation officielle de l’Etat français… Et il est risqué pour le gouvernement de déclencher des hostilités avec l’Espagne. André Malraux, le président de la Biennale, cède donc sous la pression de l’ambassade espagnole. Après négociation, il limitera la censure à la dissimulation des différents drapeaux... pour que les dictateurs ne soient plus reconnaissables ! La sanction sera pire en Espagne. Il faudra même attendre la mort de Franco pour que l’œuvre d’Arroyo soit reconnue et acceptée. (source : Artips)

- Cette anecdote vous a plue ? N’hésitez pas à vous abonner à la mailing list de Artips !

- Voir la lettre Artips sur "la Maja desnuda" de Goya

Eduardo Arroyo, Euro-Crise, collage de papier de verre, 2009
Voir en grand

Voir en ligne : Artips, une dose d’Art au quotidien