Accueil  >  Interlangues > Travailler en îlots bonifés

Rubrique Pédagogie - Ressources

Travailler en îlots bonifés

Le 1er octobre 2012 - Élisabeth PRÉVOST-KABORÉ

Mardi 25 septembre 2012, les néo-certifiés en langues de l’académie de Dijon et leurs tuteurs ont pu assister à une conférence animée par Marie Rivoire sur le travail en îlots bonifiés.

Cette façon de travailler, dont on entend beaucoup parler dans les listes de diffusion de langues, gagne du terrain et fait aussi des adeptes dans d’autres matières.

Selon Marie-Rivoire :

Il serait faux de réduire cette méthode de travail à du simple travail en groupes. Il s’agit au contraire d’une façon de travailler totalement différente, avec une méthodologie très précise, qui a des conséquences nettes, rapides et durables sur l’ambiance de classe, la participation, la motivation et donc, par conséquence, le niveau des élèves.

Présenter le travail en îlots bonifiés en quelques lignes est impossible. Si vous souhaitez la mettre en pratique, vous pouvez consulter le site de Marie Rivoire. . Ce que vous lirez plus bas, est uniquement une présentation de l’esprit des îlots bonifiés afin de vous donner envie d’aller plus loin !

QU´EST-CE QUE TRAVAILLER EN ÎLOTS BONIFIÉS ?

Les élèves sont par groupes de 4 ou 5, réunis autour de plusieurs tables formant un îlot. Ce sont eux-mêmes qui constituent leur îlot, donc s’assemblent plus par affinités.
Après une première phase de travail individuel indispensable à la réussite de chacun, les élèves du même îlot se consultent quasi systématiquement dans le but de s’apporter mutuellement aide, correction, idées, conseils afin de progresser et réussir. L´implication de tous dans la tâche donnée donne lieu à l´attribution d´une note d´activité.
C´est donc ensemble qu´ils s’entraîneront dans les meilleurs conditions pour réussir les évaluations dans les 5 activités langagières travaillées en langue (compréhension de l´oral, expression orale, interaction orale, compréhension de l´écrit et expression écrite) .

DANS QUEL BUT ?

Ce dispositif engage les élèves à fournir un travail efficace entre pairs, en toute confiance. Il permet donc de révéler et de développer de nombreuses compétences et savoirs-faire attendus voire exigés dans le monde du travail ou dans la vie de tous les jours (sociale, familiale, associative).
Les élèves apprennent notamment à :
- COOPÉRER : Il favorise une grande entraide au sein de chaque groupe (îlot) ; celle-ci s’instaure rapidement par nécessité et en toute logique.

- PRENDRE CONFIANCE EN SOI : Trouver leur place au sein d´un groupe, sortir de leur timidité voire de leur mutisme, prendre de l’assurance, s´affirmer en tant que membre du groupe à part entière. Bref, se sentir bien dans leur peau.

- S´IMPLIQUER, SE POSITIONNER, DONNER LEUR AVIS, PRENDRE DES DÉCISIONS : les autres membres exigent et autorisent ce temps d’écoute.

- DÉBATTRE ET PRENDRE POSITION : Apprendre à défendre leurs idées, leurs arguments. Convaincre.

- GÉRER LE TEMPS IMPARTI : Le groupe a des délais à respecter et doit apprendre à les tenir.

- AVOIR UN MEILLEUR RYTHME DE TRAVAIL puisque que l´on compte essentiellement sur soi-même et ses pairs pour avancer dans les activités proposées, et plus sur la classe entière.

- S´ORGANISER, ÊTRE MÉTHODIQUE ET SOIGNEUX pour ne pas pénaliser le travail d´équipe.

- FAIRE PREUVE D´INITIATIVE

- DEVENIR PLUS AUTONOME

- FAIRE PREUVE D´AMBITION : Montrer ce qu´on est capable de faire, avoir envie de progresser et de réussir.

- RELEVER DES DÉFIS, en étant plus organisé et efficace que d´autres groupes provoquant du coup une certaine émulation collective.

- SE MONTRER PLUS PERSÉVÉRANT DANS L´EFFORT car on se sent plus concerné, on agit davantage en tant qu´individu et non plus comme un élève au sein d’une classe…

- GÉRER POSITIVEMENT LEUR ÉNERGIE : Un résultat palpable est attendu du groupe et nécessite donc l´ investissement de chacun de ses membres. Fini le temps où l´on comptait sur celui qui voulait bien lever la main régulièrement pendant que d’ autres attendaient que ça se passe !
Enfin, ce fonctionnement , en plus de valider la compétence 2 (la pratique d´une langue vivante) du socle commun, permet de prendre en compte des items de la compétence 7 (l´autonomie et l´initiative).

COMMENT ? OU QUE VEUT DIRE « ÎLOTS BONIFIÉS » ?

Grâce à des règles claires et efficaces connues des élèves dès le départ, les conditions de travail sont fixées au sein d´un îlot (ex : travail individuel puis de groupe avec entraide), entre îlots (en interaction ou en inter-évaluation) et en classe entière (bonne représentation de son groupe, esprit de synthèse, bilan d´activité, …).
Ce système fonctionne avec des bonus par rapport à l´investissement demandé et fourni par l’îlot. Des petits contrats bien remplis aboutiront à des bonus et à une note finale d´activité. Le premier îlot arrivé à la note maximale de 20 stoppera la note d´activité en cours pour tous les autres îlots. Avant de relancer de nouvelles activités, chaque table ou îlot fera les comptes des bonus obtenus et déduira les éventuels malus reçus pour manquements au contrat fixé au départ et connu de tous (ex : travail non rendu en temps et en heure, oubli de matériel, attitude irrespectueuse vis-à-vis des autres îlots, …).

POUR QUELS BÉNÉFICES ?

- Une bien meilleure participation des élèves timides, réservés ou qui manquent de confiance en soi dans un système traditionnel.

- Un professeur plus disponible pour tous ses élèves. Il est plus facile, rapide et efficace de circuler au milieu des 6 ou 7 îlots pour cerner le type d´aide à apporter : un conseil individuel, pour un îlot complet ou finalement pour la classe entière, selon les besoins du moment.

- Les élèves ayant l´habitude de compter sur les autres qui faisaient à leur place vont devoir prendre le taureau par les cornes ; et cela pour leur plus grand bien.

- Le temps de parole est démultiplié ;ce qui est loin d´être négligeable pour l´apprentissage d´une langue de communication.

- Enfin, les élèves développent des qualités et capacités attendues dans le monde du travail et leur future vie d´adulte :sens des responsabilités, dynamisme, confiance en soi, solidarité, esprit d´équipe, organisation, soin, respect d´autrui, esprit de synthèse, motivation, envie de réussir, respect et reconnaissance du travail de ses pairs, …

Compte-rendu de la conférence rédigé par Elisabeth Prévost-Kaboré


Plusieurs collègues de l’académie de sont lancés dans cette aventure, avec beaucoup de satisfaction (Collège de Chablis, Collège Camille Claudel...)
Si vous-même avez tenté l’expérience, n’hésitez pas à nous faire part de vos impressions à partager vos documents !

Quelques documents

Voici quelques documents "made in Académie de Dijon" conçus pour fonctionner en îlots bonifiés selon la méthode Marie Rivoire. Ces documents sont adaptés d’idées ou de documents du livre ou présentés en stage.

  • Documents utilisés au Collège de Chablis, conçus par Stéphanie Filzailne :
    • Travailler en îlots bonifiés en espagnol : Document de présentation à l’intention des parents d’élèves
    • ¡Animaos ! : Fiche de marque de groupe en espagnol.
      (Une feuille par groupe, les élèves marquent les points)
    • Interaction quotidienne en îlots en espagnol
      Expressions à utiliser à la table en espagnol. Fiche plastifiée qui reste sur le table.
Présentation aux parents du travail en îlots bonifiés en espagnol. ¡Animaos ! : Fiche de marque de groupe en espagnol Interaction quotidienne en espagnol

- Activity mark sheets , 6 tables or 7 tables (Elisabeth Prévost-Kaboré, collège C. Claudel)
Fiche professeur pour relever les points en fin d’heure à partir des ardoises.
Pour plus de facilité, les relevés par table sont disposés comme les tables dans le salle. Une marque rouge est notée en surimpression ou en barrant une marque verte.

Activity mark sheet -6 tables Activity mark sheet -7 tables